Archive | Roman RSS feed for this section

Chapitre 2 de Speculum disponible !

25 Mai

Découverte de l’univers

ezgif.com-optimize

Le deuxième chapitre du livre 1 de Speculum est disponible en lecture gratuite sur Youboox !

Le livre 1 et 2 ne sortiront que cet été, mais pour ne pas vous faire attendre et en guise de mise en bouche, je vais essayer de publier au moins les 5 premiers chapitres sur cette plateforme.

Bonne lecture à tous les curieux !

Chapitre 2

couverture chapitre 2.png

Chapitre 1 de Speculum disponible !

16 Mai

Découverte de l’univers

ezgif.com-optimize

Le premier chapitre du livre 1 de Speculum est disponible en lecture gratuite sur Youboox !

Le livre 1 et 2 ne sortiront que cet été, mais pour ne pas vous faire attendre et en guise de mise en bouche, je vais essayer de publier au moins les 5 premiers chapitres sur cette plateforme.

Bonne lecture à tous les curieux !

Chapitre 1

couverture chapitre 1

Dernière ligne droite !

23 Avr

bnk

11 jours pour faire la différence ! 🙂

SPECULUM

On compte sur les derniers généreux donateurs ! ❤

Laissez-vous tenter par l’aventure et vous aurez la PREMIERE VERSION du roman entre les mains cet été ! 🙂

Merci à tous pour votre soutien ! ❤

ezgif.com-optimize

 

Roman choc et hot

17 Avr

ezgif.com-optimize

Pour réserver le livre ou soutenir le projet, c’est ici

Speculum_couverture_DEF

Speculum

21 Mar

Speculum_couverture_DEF.png

Un roman érotique et médiéval-fantasy

Allergique aux tabous

Interdit aux mineurs

Nous venons de lancer une campagne de financement participatif sur Ulule pour nous aider à mener à bien notre projet de roman pour adulte.

On a besoin d’un maximum de soutiens et de relais, donc votre aide serait la bienvenue !

Voilà toutes les infos de l’univers : speculum – livre 1

Voici le résumé de l’histoire :

Un autre monde, un autre temps, deux royaumes distincts séparés par une frontière maritime : 

  • Au Nord : le gouvernement s’est établi sur les principes d’une société patriarcale, au sein de laquelle les hommes – du simple mendiant au roi tout puissant – exercent leur domination complète sur les femmes.
  • Au Sud : le gouvernement s’est construit sur les bases d’une société matriarcale permettant à la gent féminine – de la simple mendiante à la reine toute puissante – d’asseoir sa supériorité sur les êtres masculins relégués au rang d’esclaves.

***

Âmes sensibles s’abstenir ! 😉

***

s4 2.png

***

Sites :

Page facebook

Achat ou dons de Speculum

666 Nuances de dark fantasy

30 Jan

41ysej80tkl._sx331_bo1,204,203,200_

Un Sombre voyage captivant

Écrivain français, Jean-Baptiste Messier présente avec 666 Nuances de dark fantasy un divertissement à la hauteur de sa plume et son imagination.

Emporté dans un tourbillon sombre, irréel et surprenant, le lecteur suit les aventures de personnages colorés, implacables et déterminés, dans une ambiance érotique, poétique, horrifique et sanguinolente. Le titre de l’oeuvre est évocateur et la première page de couverture donne le ton. Étonnant et empli de surprises, le roman déroule intelligemment un texte subtil, malgré les scènes de violence ou d’érotisme.

Un seul défaut : histoire trop courte ! On en redemande !

***

Attention les yeux ! Le voyage commence dès la première page.

***

sans titre

***

Sites :

Blog de l’auteur

Achat du livre

 

Mademoiselle S – Lettres d’amour (1928-1930)

19 Juil

41uFHg5LPCL._SX303_BO1,204,203,200_

Critique en vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=GiilJP6DESg

Critique écrite:

http://www.laura-des-mots.com/mademoiselle-s-lettres-damour-1928-1930

Ne le dis pas à Maman

1 Jan

Ne le dis pas à maman

19/20

Saisissant

Écrivain de langue anglaise, Toni Maguire raconte, à travers Ne le dis pas à Maman, les tourments de son passé avec force, détermination et naturel.

Le titre du livre est évocateur ; la photographie de la première de couverture bouleversante ; le résumé de la quatrième explicite « J’avais confiance en l’amour de ma mère. Elle lui dirait d’arrêter. Elle n’en fit rien ». A partir de ces trois points, l’envie de connaître l’histoire de cette fillette devenue adulte après une enfance torturée se fait ressentir ; non par voyeurisme malsain, mais pour essayer de comprendre le cheminement d’un tel cauchemar. Si l’écriture l’a aidé à vaincre ses démons, la partager relève d’un courageux don de soi, permettant à tout un chacun de ne pas fermer les yeux sur de semblables abominations ; horreurs passées ou actuelles. Véritable claque, ce témoignage romancé ne laisse en aucun cas le lecteur indemne ; pendant et après la lecture. Chaque page, chapitre, dévoile des atrocités allant bien au delà de l’inceste. A la violence physique s’ajoutent la torture mentale, les blessures corporelles, les appels au secours silencieux, le manque affectif, la désillusion, les espoirs déchus, le rejet, la culpabilité, la solitude, la souffrance, la dépression, les conflits familiaux, la trahison, l’amour à sens unique, aveugle, destructeur ; un véritable tourbillon infernal, retranscrit dans une écriture simple facilitant la progression. L’immersion est telle qu’il en devient presque douloureux de découvrir les épreuves subies par la petite Antoinette. Révolte, incompréhension et compassion s’emmêlent, face à l’impuissance. Les larmes montent. Les descriptions d’une authenticité saisissante participent à accentuer le tragique de la situation. Scènes, sentiments, personnages sont effectivement transcrits à travers les souvenirs d’une femme laissant s’exprimer son moi d’enfant.

Loin d’être une œuvre littéraire au sens propre du terme, Ne le dis pas à Maman ressemble davantage à un cri de délivrance lancé au monde entier.

***

Poignant, tout simplement.

***

Toni Maguire

Site :

https://www.facebook.com/toni.maguire.page

La Fille de Papier

25 Déc

La fille de papier

16,5/20

Évasion garantie

Écrivain français à succès, Guillaume Musso présente avec La Fille de papier un divertissement à la hauteur de sa réputation.

Avant même d’entamer la lecture, le titre de l’œuvre interpelle les amoureux des livres. La découverte du résumé de la quatrième de couverture ne fait qu’envenimer la curiosité. En effet, qui n’aimerait pas rencontrer un personnage de fiction créer par son imaginaire ? Le sujet est efficace, les thèmes abordés bouleversants, les attentes respectées. Propulsée grâce à une originalité évidente, l’intrigue sait tenir en haleine. Pour reprendre les mots de Pierre Vavasseur dans Le Parisien, « la chute particulièrement soignée et surprenante » ne peut que réduire au mutisme. Heureux de se faire duper par l’adresse de l’auteur, le lecteur se délecte des rebondissements offerts à la dernière minute. Quand la vérité éclate, les aboutissants de l’aventure se devinent plus ou moins clairement, mais les surprises rencontrées en chemin satisfont son appétit. La richesse de la mise en page, couplée à une écriture fluide, simple, addictive, rend le voyage littéraire agréable. Source d’émotion, les citations confèrent aux divers chapitres qu’elles illustrent en guise d’ouverture un sens profond, poétique. L’enchaînement maîtrisé de ces derniers donne un rythme singulier au roman. La forme accroche le regard, le fond captive l’attention. Le mélange subtil des genres étonne. Quand la réalité flirte avec un soupçon de fantastique, le tour est joué. En ce qui concerne les personnages principaux, assiter à leur évolution respective séduit. 

Crédibles, sans être marquants, ils manquent cependant d’éclat, d’authenticité ; exception faîte de Billie, la fille de papier. Travaillées, leurs personnalités n’en sont pas pour autant percutantes. Leurs états d’âme ne parviennent que trop rarement à émouvoir. La description manifestement brève de leurs sentiments enfouis pourrait en être l’une des causes, même si l’influence de leur passé sur leur existence est relativement bien transcrite. Partant de cette remarque, la frontière menant à l’immersion complète, l’attendrissement, la séduction absolue demeure mince; un pas aurait semble-t-il suffit à la franchir. Bien qu’inattendue, l’explication finale méritait d’être davantage développée. Si le choc fait indiscutablement effet, une dizaine de page reste insuffisante pour relater celui du héros.

***

Loin de ces anodines faiblesses, la magie opère.

***

Guillaume Musso

Site :

https://www.facebook.com/guillaume.musso.fanpage

Arrête, arrête

22 Nov

arrête, arrête

11/20

Trop rapide la cavale ?

Auteur d’une vingtaine de livres, Serge Bramly a remporté le prix Interallié en 2008 pour Le Principe – Le Second Principe.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :