La Gloire de mon Père

18 Mai

La_gloire_de_mon_pere

19/20

Le film reflète les souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol, retranscris à travers trois œuvres: La Gloire de mon Père (1957), Le Château de ma Mère (1958) et Le Temps des Secrets (1960). L’écrivain n’a malheureusement pas eu le temps de réaliser leurs adaptations cinématographiques. Yves Robert s’intéressa au projet dès 1963, mais l’obtention des droits d’auteur refréna son ambition. En 1990, ce dernier porta finalement à l’écran les deux premiers ouvrages.

Hommage à la vie, La Gloire de mon Père touche toutes les générations par son authenticité, sa simplicité. L’époque où se déroule l’histoire, les mœurs, les paysages et les personnages, constituent un ensemble délicieux. Émerveillement pour les yeux, enchantement pour les oreilles, l’univers proposé envoûte par son charme, sa délicatesse, sa douceur. Le cinéaste présente le bonheur à l’état pur. La joie de vivre demeure le fil conducteur de l’aventure familiale. L’importance de l’instant présent, l’amitié, l’amour des siens, ou de la nature, y est dépeint avec fraîcheur, sincérité. A l’image de la famille dont il suit le parcours, le spectateur part en voyage vers un monde familier, rassurant, intense, poétique. Cette bouffée d’oxygène prête à sourire, force le bien être, amène à la réflexion. Dans le rôle du père, instituteur aux valeurs certaines, Philippe Caubère sait émouvoir. Ses costumes le subliment. Mère attentionnée, généreuse, aimante, Nathalie Roussel séduit par son naturel. Quant au jeune héros, Julien Ciamaca, il communique aisément ses émotions, son émoi naissant pour ses chères collines. La « voix off », rappelant le narrateur légitime de cette aventure réaliste, accroche, en offrant immédiatement une atmosphère singulière plaisante. Loin de la fin dramatique et bouleversante que le public retrouve avec Le Château de ma mère, volet qui recèle toutefois des qualités similaires, La Gloire de mon père dévoile sur un plateau d’argent la beauté de l’existence, en bannissant le malheur, le drame, la cruelle réalité, la sournoise fatalité.

L’accent des acteurs semble exagéré, leurs jeux trop théâtralisés parfois, les scènes légèrement longues, mais comment résister à ce mélange de candeur, d’innocence, de maturité, d’intelligence ?

***

Véritable trésor à voir, ou revoir indéfiniment.

***

14735__gloire_de_mon_pere_la_-03

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19458215&cfilm=5951.html

Publicités

17 Réponses to “La Gloire de mon Père”

  1. Roberto Michel mai 21, 2013 à 10:55 #

    J’aime la mélancolie des images (ses chères collines), la nostalgie de la bande originale, la « valse d’Augustine ». Très belle !

    • loralorapa mai 21, 2013 à 4:45 #

      Pareillement…
      Ce film fait vraiment valser les cœurs 🙂

  2. naly mai 22, 2013 à 2:48 #

    Une phrase me revient à l’esprit vers la fin du fim : tel est la vie des hommes, quelques joies effacés trés vite par d’innoubliables chagrins, il n’est pas necessaire de le dire aux
    enfants……………….. Beau et touchant à la fois,! et oui, je n’ai pas pu résister à la tentation, donc, j’ai revu les 2, je crois que tu es contagieuse sur le choix de tes films,,,,Mais c’est une bonne contagion!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ces flims sont excellentissimes!!!!!!!!!!!!!!!

    • loralorapa mai 22, 2013 à 4:58 #

      Waouuuuuuuuuuuuu elle est trop belle cette phrase!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      ça me donne envie de pleurer en l’écoutant une nouvelle fois.
      C’est dans Le Château de ma Mère non? A la fin ?
      Je pleure toujours quand je le regarde, ça me mets dans un état incroyable XD

      Je confirme ces deux films sont deux petits bijoux 🙂

      Je me demande même si le fait d’habiter dans le Sud n’influence pas notre jugement XD

      Non, je ne crois pas 🙂

      Ils sont émouvants, uniques, un point c’est tout 🙂

  3. naly mai 22, 2013 à 3:36 #

    Escuse pour les fautes , je tape trop vite, mais je crois que j’ai honte quand je me relis!! A
    bientôt pour un autre film ou livre ou chanson!!!!

    • loralorapa mai 22, 2013 à 4:55 #

      Ce n’est pas bien grave 🙂 moi j’en fais même en faisant attention alors… PTDR 🙂

  4. naly mai 24, 2013 à 6:57 #

    Oui , cette belle phrase est à la fin du château de ma mère, je ne crois pas que c’est à cause qu »on habite dans le Sud , c’est trop beau cette histoire, si çà peut déplaire à certains , c’est leur choix, en tout cas, pour nous, c’est trop top!!!!!!!! et que çà fait du bien!!!

    • loralorapa mai 24, 2013 à 10:26 #

      Oui ce film fait tout simplement du bien 🙂
      J’aimerai retourner à cette vie simple, belle…
      Le début du XX eme siècle devait être agréable!!!!

AU FIL DES COMMENTAIRES

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :